TÉLÉCHARGER LA NOUVELLE CHANSON DU MOULOUDIA MAMMA MIA GRATUIT

È la canzone che ha scritto Charlie. A l'origine c'est une chanson des supporters du Mouloudia, l'une des équipes de football d'Alger. Originariamente si tratta di una canzone della tifoseria del Mouloudia, una delle squadre di calcio di Algeri. Et c'est une chanson que j'ai écrite avec ma très, très belle et talentueuse fille, Maddie Conrad, qui est juste là.

Nom:la nouvelle chanson du mouloudia mamma mia
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:9.59 MBytes



Sous le grand ciel bleu, la soie de nombreux drapeaux claque au souffle d'une brise légère. Les édifices publics, plusieurs établissements particuliers, sur le boulevard et nos. Dès deux heures de l'après-midi, une foule assez nombreuse s'amasse le Ions.

Les troupes formant la haie sous les ordres du général Richard, commandant les troupes noires, sont échelonnées de l'Amirauté à la Station Sanitaire. Le service d'ordre est parfaitement organisé et très bien compris. Les- sapeurs-pompiers. Parmi les autorités nombreuses venues saluer le nouveau gouverneur tout en nous excusant d'avance des oublis inévitables devant pareille affluence, nous notons : - M.

Dubief, secrétaire général du Gouvernement général, avec M. Raffi, maire d'Alger, entouré de ses adjoints et des membres -du Conseil municipal ; M. Lefébure, préfet d'Alger, et M. Guérin, chef de son cabinet ; M. Duroux, sénateur, - et M. Henri Fiori, député d'Alger ; M. Richard, président du Conseil général d'Alger et de nomberux conseillers généraux ; M. Lamy-Boisrosier, préfet de Constantine. Robe, procureur général ; M. BesSet, avocat général ; M.

Gaudin, substitut du procureur de la République ; M. Billiatd, nrésident de la Chambre de commerce ; M. Tarting, président du Syndicat commercial ;. M; Hunnebelle, président de la Confédération des Agriculteurs ; Monseigneur Leynaud, archevêque d'Alger, entouré de ses vicaires généraux ; M.

Ardaillon, recteur de. Sitgès, président de la Chambre de commerce espagnole ; MM. Laussel, sous-directeur des services de sécurité ; MM. Bardenat et Basset, secrétaires généraux à la préfecture d'Alger. Come, sous-directeur des chemins de fer de l'Etat ; M. Philibert président du Tribunal de Commerce ; M. Amante représentant de la Compagnie Générale Transatlantique; M.

Labat, commissaire central par intérie ; rim ; M. Maravàl, connnissaire chef de la Sûreté départementale beaucoup de chefs indigènes, aghas et caïus. Sabatier et Robert, présidents des Délégations Financières, ainsi que M. Lauprêtre, vice-président du Conseil général, s'étaient fait représenter M. Dubief, M. Maury et M. Ginoux, directeur de son cabinet, et de M. Dubroka, chef de son secrétariat particulier. Il est salué par toutes les autorités et notabilités présentes. Avec quel héîoïsme ils se sont faits tuer sur tous les champs de bataille!

Sa sollicitude pour Ja belle cité martyre s'est déjà affirmée par un geste de générosité qui ne demeurera pas sans lendemain. Que de superbes et vaillants soldats, Bugeaud, Clauzel. MarZùerjtte, de Gueydon! Il no suffit nas de s'incliner awee une tendre piété et une reconnaissance infinie devant la mémoire de ces enfants de l'Algérie dont la mort glorieuse a su conserver à là France ce domaine Africain QUe guettaient des convoitises criminelles. Il faut nous inspirer de leur exëmlmainte.

Nous aurons d'ici peu l'occasion de nous rencontrer et de nous entretenir -des problèmes multiples qui se posent à notre attention passionnée. D'ailleurs vous pensez comme moi qu'un programme vaut moins par l'éclat plus ou moins éloquent des formules qui l'expriment que par l'efficacité des actes, grands ou menus, qui tendent méthodiquement à le réaliser. Monsieur le Maire, que mon ambition est de mettre mes efforts en harmonie avec cette terre où j'aborde et dont je voudrais à mon tour faire la conquêtg" — conquête pacifique et souriante, rassurezvous ; le conquérant se sent déjà conquis.

C'est sous cette triple invocation que je voudrais placer mon activité de demain. Est-ce outrecuidance de penser que le Gouverneur général, en collaboration loyale, confiante et agissante avec les élus de toute l'Algérie, avec les représentants des organisations économiques, commerciales, agricoles, ouvrières, pourra, après les épreuves récentes, hâter l'avènement d'une ère de renaissance, de prospérité et de grandeur algérienne, dans la justice respectée, dans la sécurité sauvegardée.

Et pourtant. En elle se fende une race, en elle se modèle un type d'hommes nouveaux, agiles d'esprit et de corps, adaptés aux devoirs et aux nécessités de demain. La grande métropole de la France Africaine reçoit les éléments humains les plus hétérogènes et c'est de la France jeune, resplendissante d'ardeur et de foi dans ses destins qui sort de ce magique creuset. Par elle.

Il Messieurs, je salue Alger. Ne nous a-t-elle pas appris le goût de la mesure, de 1 harmonie, des idées claires ne nous à-telle pas enseigné l'amour de l'action réfléchie, méthodique et féconde? Lâ péroraison de ce brillant discours èSt applaudie. Steeg qui, pour toutes, a un mot aimable. Tour à tour, lui adressent leurs souhaits de bienvenue, M. Mélia, au nom du corps consulaire.

Mi Ben Siam. Billiard, etc. A chacun M. Steeg d'un télégramme d'excuses adressé par le général Paulinier, retenu par le spiviee éloigné d'Alger. De mafTnifinues gerbes de fleurs sont offertes, par trois jeunes enfants indigènes, à M. Les présentations terminées, M. Raffi, prend place dans un superbe landau de, maître et regagne- le palais d'été, suivi des autres voitures du cortège, dans lesquelles ont pris place MM. Duroux et Fiori.

Le public est particulièrement dense sur la place du Gouvernement, devant le Square Bresson èt à l'entrée de la rue Michelet. Partout, M. Steeg est respectueusement salué. À l'arrivée au Palais d'Eté, les honneurs sont encore rendus par la troune; - M. Lefébure, eux, Fiori, Raffi. Sur une démarche qui nous est particulip èrement sensible, de notre dénuté et excellent confrère Fiori.

Ginoux et Dubroka, entre dans son palais. Un premier et beau geste du nouveau Gouverneur Aussitôt arrivé à Alger après quelques courts instants de repos. Hommage de gratitude et d'admiration. Gouverneur général de l'Algérie. Stecg a accompli ce même pieux et patriotique pèlerinage au cimetière du boulevard Bru et au cimetière israélite, où il a également déposé lui-même une palme, accompagné de M.

Ginoux, directeur de son cabinet, i et Dubroka, chef de son secrétariat particulier. Diner au Secrétariat général du Gouvernement général Dans la soirée, un dîner intime a été offert par M.

Dubief, secrétaire général, à M. Y assistaient, aux côtés de MM. Steleg et Dubief, M. Duroux sénateur d'Alger; M. Gasser, sénateur d'Oran; 'M. Fiori, député d'Alger ; M. Richard, président du conseil général ; M. Lefébure, préfet d'Alger, M. Lamy-Boisrozier, préfet de Constantine ; le général de. Bonneval; l'amiral Laugier; M. Raffi, maire d'Alger ; M. Ginoux, directeur du cabinet du Gouverneur général ; M.

Charles, directeur-adjoint j M. Dubroka chef du secrétariat particulier de M. Stecg; M. Hébert, conseiller de gouvernement ; M. Dubief, etc. Aucun discours n'a été prononcé. Le maintien des sanclions économiques Paris, 16 septembre. Le Petit Parisien précise que si le régims des sanctions économiques a été maintenu, c'est parce que le Gouvernement ailemand a jusqu'à présent refusé son adhésion à ce protêt qui a été l'objet de violentes aitaqut's Õan toute la presse d'Outre-Rhin.

TÉLÉCHARGER MUSIQUE FEATURIST ONE DAY GRATUITEMENT

Best Ultras algerien

.

TÉLÉCHARGER MOZILLA FIREFOX 16.0.1 GRATUIT GRATUITEMENT

Projet:Restauration lien rouge/par distance/M

.

Similaire