TÉLÉCHARGER CABRI GEOMETRE GRATUIT

Description[ modifier modifier le code ] Il permet d'explorer la géométrie euclidienne , tout comme la géométrie non euclidienne à l'aide de macros-constructions. Il permet aussi de réaliser le graphe de fonctions et des familles de fonctions paramètrées et d'afficher les équations algébriques des lieux géométriques ce qui permet de faire le lien entre géométrie, algèbre et analyse. Comparé au tracé sur feuille de papier, son intérêt tient à ce qu'il est possible d'établir des liens entre les différents objets par exemple, parallélisme et bissectrice d'un angle et le logiciel maintient ceux-ci par déformation de la figure. Il est principalement utilisé par des enseignants , mais toute personne souhaitant explorer de façon visuelle les transformations euclidiennes dans le plan en tirera profit. Les figures, en 2D et en 3D, sont directement exportables sur internet sous forme d'objets manipulables grâce aux plugins Cabri disponibles gratuitement sur le web.

Nom:cabri geometre
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:61.79 MBytes



Je réalise, en fin de séquence, un bilan de leurs découvertes au tableau, sous une forme qui sera celle à institutionnaliser ensuite en classe.

Observations La séquence se déroule avec beaucoup de facilité pour les enfants. Ils connaissent maintenant l'outil et sont motivés par une utilisation différente de celle qu'ils en ont fait jusqu'à présent.

Tous les groupes parviennent à effectuer les manipulations. On peut noter que celles-ci sont très fines et un peu délicates à réaliser : il faut être précis dans ses mouvements pour réaliser un angle droit et cela s'avère difficile pour certains. Des cas plus particuliers que prévu se présentent : lors de la déformation du parallélogramme de manière à obtenir ses quatre côtés égaux, les angles se trouvent être des angles droits et les élèves arrivent donc à la conclusion trop rapide qu'il s'agit d'un carré sans être passés par l'étape " losange " que j'aurais souhaitée.

Le groupe des élèves les plus faibles réalise l'exercice en 35 minutes, le groupe des plus forts en 25 minutes. L'évaluation des acquis réalisés à partir de cette séquence de découverte sera faite dès la séquence suivante lors d'une évaluation formelle en classe avec les instruments " classiques ". Cette séquence représente un des cas spécifique dans lequel l'utilisation du logiciel est intéressante : utiliser la déformation de figure à partir des points de base sans modifier les propriétés ayant servi de base à la construction parallélisme des côtés deux à deux.

C'est évidemment le cas typique d'une manipulation impossible sur papier. Elle pourrait être assimilée à la manipulation consistant à superposer deux bandes de papier à bords parallèles, le parallélogramme étant constitué par l'intersection des deux bandes. Mais sur l'écran, les mesures de longueurs et le marquage d'angle s'affichent automatiquement, ce qui permet une validation immédiate de la figure.

Principaux problèmes rencontrés lors des séquences Un des problèmes rencontrés dans l'utilisation du " géomètre " est l'obligation de décrire un point comme l'intersection de deux objets pour pouvoir être utilisé. Par exemple, le point d'intersection de deux droites sécantes doit être défini comme tel avant de pouvoir être utilisé comme point de base d'une autre construction.

Ceci est extrêmement déroutant pour de jeunes enfants : lorsqu'on trace deux droites sécantes, l'existence d'un point à leur intersection est une évidence géométrique implicite. Il faut noter que cette contrainte n'existe plus dans les versions plus récentes du logiciel. Un autre problème est que ce logiciel est largement supérieur au besoin de l'école élémentaire, mais cet inconvénient est facilement résolu par le paramétrage des menus qui permet de supprimer ce qui " pollue " les menus pour des jeunes élèves.

Les évaluations Une 1ère évaluation des compétences géométriques est réalisée après 4 séquences sur ordinateur. Cette évaluation est volontairement réalisée sur papier et en classe de manière à évaluer individuellement et de manière " classique " les compétences des élèves. Celle-ci a déjà été utilisée en classe ; il est, de plus, intéressant de noter la similitude entre les procédures de traçage sur papier avec l'équerre et sur l'écran avec le logiciel. Bilan : satisfaisant dans l'ensemble.

Segment : la notion est acquise pour l'ensemble des élèves segment bien tracé, seule la longueur est erronée pour deux d'entre eux. Perpendiculaires : elles sont bien reconnues mais seuls onze élèves sur vingt-six savent les tracer correctement il est vrai que le géomètre sait tracer une perpendiculaire à une droite passant par un point sans avoir à disposer l'équerre dans le bon sens.

Parallèles : elles sont bien reconnues par la grande majorité des élèves. Le terme non présent dans la fiche est bien retrouvé et réinvesti à bon escient. La 2nde évaluation sert à vérifier les acquis réalisés au cours de deux séquences et sur ordinateur seulement. Comme la première, cette évaluation est réalisée en classe, sur feuille.

Le bilan de l'évaluation est très positif. Beaucoup de notions sont comprises. Un bon nombre d'élèves apporte une réponse correcte à la dernière question : " je suis à la fois losange et rectangle, qui suis-je? A contrario, une élève habituellement brillante échoue gravement. Deux élèves invoquent l'intérêt de la possibilité de déformation des figures pour valider leur production, un autre apprécie que l'ordinateur " possède sa propre équerre ".

Parmi ceux qui ont trouvé la géométrie plus difficile avec le logiciel trois élèves , l'une explique qu'" elle sait mieux ce qu'elle fait à la main ", les autres ne justifient pas leur réponse. Il apparaît de manière sous-jacente dans les réponses que les élèves n'ont pas l'impression de travailler lorsqu'ils sont en salle d'informatique. Certains disent avoir été gênés par le travail en équipe de deux ou trois sur chaque ordinateur, d'autres trouvent au contraire cette situation favorable.

Une élève s'est sentie gênée par le bruit produit par l'ordinateur lorsqu'elle faisait une erreur bip sonore.

Sur la compréhension des notions, les réponses sont partagées sur les notions de droite, segment et parallèle. Ces notions ayant déjà été étudiées auparavant, certains enfants ne voient sans doute pas ce qu'ils ont acquis de plus. Il s'avère que l'une des deux élèves déclarant ne pas avoir compris la notion est celle ayant échoué à l'évaluation. Elle déclare par ailleurs n'avoir aimé que les séances au cours desquelles elle a pu réaliser des dessins librement. La confrontation textes - pratique 3.

Il ne s'agit pas ici d'apprendre l'informatique, mais de l'utiliser comme un outil supplémentaire dans la panoplie de l'enseignant. En ce qui concerne les difficultés d'apprentissage Il serait tout à fait prétentieux de tirer des conclusions d'une si courte expérience concernant un seul cas d'enfant en difficulté, mais j'ai trouvé tout à fait encourageant de voir la réussite dans l'acquisition d'une nouvelle notion de cet élève habituellement en échec.

Je pense, comme Guy Harlin qui l'utilise pour la rééducation des élèves en difficulté, que cette utilisation de l'ordinateur qui n'est pas rattachée pour eux à des expériences négatives pour le moment!

A contrario, le fait d'avoir constaté qu'une élève habituellement brillante semblait avoir été gênée par cette nouvelle approche montre bien qu'il ne s'agit en aucun cas d'un outil universel destiné à détrôner les autres! Il ne s'agit que d'un outil complémentaire. En ce qui concerne les constats d'autres expériences Comme J. Canet, C.

Laborde et B. Caponi, j'ai pu constater que le logiciel permet de mieux appréhender la notion de figure géométrique. Il aide, en effet, à dissocier la notion de dessin de la notion de figure géométrique. Pour P. Bernat, " cet environnement apporte aux figures géométriques une nouvelle dimension : le mouvement et l'animation interactive du dessin ".

Je me suis largement inspirée pour la réalisation de ce mémoire et des séquences de classe des travaux de C.

Laborde, B. Caponi, P. Bernat et R. En cycle 3, il semble que les enfants ne possèdent pas la maturité suffisante pour s'auto-valider en prenant l'initiative de déformer la figure pour vérifier la validité de leur construction. Cette validation par déformation a été, en règle générale, réalisée en ma présence ou à ma demande. On peut aussi penser que ces huit séquences dont six seulement en salle informatique ont été insuffisantes pour créer ce type d'automatisme. Prolongements à envisager Je souhaite pouvoir utiliser à l'avenir un tel outil tout au long d'une année scolaire ou même du cycle 3 , mais de manière moins systématique, en renforcement de notions acquises en classe ou pour des phases de découverte à prolonger en classe, mais sur l'ensemble du programme Je regrette de ne pas avoir eu le temps de l'expérimenter en particulier pour un travail sur les symétries.

Conclusion générale Les séquences ont été agréables à réaliser avec des enfants motivés et intéressés. La pratique, en salle informatique, est différente de la pratique de classe, l'ambiance y est différente. On peut remarquer que le travail sur ordinateur est très motivant pour les enfants, celui-ci étant toujours associé à la notion de jeu. Les élèves se sont montrés très créatifs lorsque cela leur a été demandé lors des séquences 1 et 6. Au premier abord, l'ordinateur apporte plus une contrainte qu'une aide à la production, mais, en obligeant à une grande rigueur il permet une compréhension plus fine des notions et oblige à une acquisition précise du vocabulaire.

L'ordinateur permet de dissocier l'habileté manuelle de l'élève nécessaire pour réaliser des figures géométriques sur papier de ses connaissances mathématiques : avec les instruments classiques, le manque de soin dans la réalisation de la figure peut bloquer le raisonnement mathématique qui en découle. Ceci implique de ne pas omettre d'enseigner en classe cette utilisation des outils qui serait absente dans le cas d'une utilisation systématique du logiciel.

En ce qui concerne l'évaluation de la figure produite, ce n'est pas le maître qui donne son verdict : l'enfant voit de lui-même les erreurs éventuelles lorsqu'il déforme la figure ou que l'ordinateur émet un bip sonore lorsque l'enfant demande une construction illicite même si ce " bip " est ressenti comme agressif pour certains!

Malheureusement, le cadre du crédit individuel de formation qui permet aux PE stagiaires d'intervenir ponctuellement dans une classe dans le cadre de leur mémoire est bien trop réducteur pour évaluer complètement l'intérêt de ce produit à l'école élémentaire. Nous avons aussi vu que le logiciel, bien qu'intéressant, ne peut suffire à l'apprentissage de la géométrie. C'est un outil en plus dans la panoplie, à ne pas systématiser.

Il est particulièrement intéressant de voir que cela a pu aider un élève ayant des difficultés. Tout ceci reste à confirmer lors de pratiques ultérieures.

TÉLÉCHARGER GUEROUABI YA EL WARKA GRATUITEMENT

MENTIONS LÉGALES

Je réalise, en fin de séquence, un bilan de leurs découvertes au tableau, sous une forme qui sera celle à institutionnaliser ensuite en classe. Observations La séquence se déroule avec beaucoup de facilité pour les enfants. Ils connaissent maintenant l'outil et sont motivés par une utilisation différente de celle qu'ils en ont fait jusqu'à présent. Tous les groupes parviennent à effectuer les manipulations. On peut noter que celles-ci sont très fines et un peu délicates à réaliser : il faut être précis dans ses mouvements pour réaliser un angle droit et cela s'avère difficile pour certains. Des cas plus particuliers que prévu se présentent : lors de la déformation du parallélogramme de manière à obtenir ses quatre côtés égaux, les angles se trouvent être des angles droits et les élèves arrivent donc à la conclusion trop rapide qu'il s'agit d'un carré sans être passés par l'étape " losange " que j'aurais souhaitée.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT PHOTORCIT 3 GRATUITEMENT

Cabri Géomètre

L'élève doit comprendre le logiciel, choisir une stratégie de construction, créer des figures. Cette tâche nécessite des représentations sémantiques, comme l'étudiant doit interpréter des chiffres et des symboles. Il doit également avoir des connaissances des propriétés des formes géométriques pour les construire et pour les interpréter. Un deuxième type de représentation est nécessaire pour mettre ces figures en relation entre elles: la représentation visuo-spaciale. L'aspect dynamique de Cabri-Géomètre permet d'exploiter l'image mentale la représentation et la manipulation mentale d'un objet géométrique dans l'espace chez les élèves. Pour comprendre l'évolution des objets construits à l'écran, l'élève devra faire appel à des images mentales ou des connaissances sur l'espace.

TÉLÉCHARGER DICOS ENCARTA GRATUITEMENT GRATUITEMENT

.

Similaire